Aller au contenu


Photo

Limewire


  • Veuillez vous connecter pour répondre
31 réponses à ce sujet

#31 Flibustier

Flibustier

    Cortland

  • Membre
  • 504 messages

Posté 26 janvier 2011 - 06:58

Mapple, au sujet du son numérique et les différences avec le son analogique: je me posais justement la question si ce n'est pas plutôt les pros du mastering qui profitent du fait que l'on puisse toucher des fréquences très précises avec le numérique. Entre autre, les premiers CD sonnaient pas très bien. On a fait un bout de chemin depuis. L'encodage à 128 kbps est assez limité, mais les CD sonnent plus que bien aujourd'hui. Sur des tapes analogiques, on ne devait pas faire trop d'overdubs, sinon, bye bye la qualité, ce que nous n'avons plus comme problème avec le numérique aujourd'hui. Donc, une compression "normale" garde une certaine qualité. 320 kbps reste très bien pour la compression, à moins d'avoir de très bon écouteurs pour pouvoir y prêter l'oreille de façon à entendre le moindre défaut. Reste le LossLess. En fait, où je veux en venir, même du temps de l'analogique, si en studio le travail reste de base, y'a qu'à écouter un album de Zeppelin pour s'en rendre compte, le son n'est pas guerre mieux que le numérique, sinon bien pire. Le secret réside dans ce que ceux qui enregistrent font très attention à leurs méthodes de travail, à la qualité des outils, mais, aussi, à la somme de travail. C'est pourquoi j'ai plus l'impression que l'équipe en studio peut réaliser des merveilles sur le numérique, en autant qu'ils y mettent ce que ça prend pour y arriver. J'imagine Pink Floyd aujourd'hui avec des logiciels sans limite, avec des émulateurs de toute sorte, et l'échantillonnage. Ils s'amuseraient surement. Mais, surtout, bien plus facilement. Quoique, avec des outils différents, on fait de la musique différente.

Jadis, sur les lecteurs CD, on entendait toujours ce "hum" lassant pour une oreille avertie. Mais, aujourd'hui, ce n'est plus le cas, et l'écoute du numérique reste tout de même une expérience correcte. Mais, aussi, faut dire que la très grosse majorité des gens se fichent éperdument de la qualité du mixage... Faut que ça buche, que ça fesse! Donc, encore ici, du 128 kbps, sinon du 320 kbps, est amplement correct pour la plupart d'entre nous, sauf pour ceux qui ont une oreille plus attentive à tout les sons présents sur un CD ou un autre support numérique.
eMac 1.42 Ghz, Combo Drive, 2 gigs mémoire, 80 Gigs DD
MacBook 1.83 Ghz, 2 Gigs Mémoire, DD 250 Gigs


#32 Mapple

Mapple

    Spartan

  • Membre
  • 805 messages
  • Gender:Male
  • Location:St-Hubert, P.Quebec,Canada.
  • Interests:Musique et ordi

Posté 27 janvier 2011 - 11:42

Salue Flibustier. Tu as raison dans ton message pour presque tout mais la meilleure approche est d' utiliser les 2 systemes. Enregistrement analogue ''Tracking'', transfer en numérique pour un mixage numérique qui garde tout en mémoire et plain d' effets speciaux et le mastering en DAT si possible. Mais encore là, le résultat dépend de plein de chose dont l' exécution des musiciens et la compétence de l' ingénieur et du personel du studio et du mastering. Un bon truc. J' enregistre toujours FLAT et je dois avoir mon son de guitare sans EQ sinon, si j' EQ pour avoir mon son lors de l' enregistrement, je vais être en problême majeur dans le mixage croie-moi. Pour que ça fesse, l' analogue est dur à battre surtout dans les mid-basse. :whistling:
J`adore la pomme McIntosh.

Imac intel 17 po 2GHz intel core 2 duo

2Go 667 MHz DDR2:

Mac OSX 10.6.8

ATI Radeon x1600

Pro-Tools 7.3.1 CS8 et M-BOX2 comme tièrce partie audio en 24 bits

Mac Logic Studio Pro 8.03

Garage Band 6.0.4




0 utilisateur(s) li(sen)t ce sujet

0 membre(s), 0 invité(s), 0 utilisateur(s) anonyme(s)