MacQuébec

L’Apple Watch et le confinement

De prime abord, je veux signaler qu’étant à la fois Suisse et Savoisien, c’est avec le plus grand scepticisme que j’ai vu venir Apple hanter notre marché de l’horlogerie. L’Apple Watch première version était une montre à mes yeux d’aspect hideux, et qui ne donnait que sporadiquement l’heure. Un gadget qui compliquait la vie et l’apprentissage de la bonne connaissance du temps.

Avant de revenir à l’Apple Watch et au confinement, il nous faut remonter le temps pour comprendre la réserve exprimée par les premiers détracteurs de cette montre. L’Apple Watch est apparue au croisement de deux époques. Celle de la fiabilité des montres suisses à remontage automatique dotées d’une précision atomique (self-winding watch), et celle de l’époque de l’homme post Copernicus qui parvenait à s’affranchir de ses plus anciennes turpitudes. En effet, les rotations de notre sphère planétaire autour de notre étoile, le Soleil, s’effectuent toujours bien en 24 heures quel que soit la platitude de notre position géographique.

Cela laissait donc perplexe en 2015 d’entendre parler d’une Smart Watch américaine à batterie rechargeable par une prise électrique qui ne pouvait apporter connaissance de l’heure que pendant… ses huit heures d’autonomie journalière. Mais il allait bientôt y avoir plus. Beaucoup plus.

En effet, depuis la version 3.0, l’Apple Watch a mis un pied dans un autre marché. Et pas des moindres. Celui de la santé. Certes, elle donne toujours l’heure et son autonomie ne s’est que légèrement améliorée, mais tout cela est devenu détails. Cet article est donc un aperçu de la montre intelligente d’Apple comme outil servant à améliorer notre santé. (Health Screening device) 

L’application Activité

Grâce à ses capteurs de mouvements sophistiqués et ses analyses permanentes du rythme cardiaque, l’Apple Watch apprend de vous pendant que vous apprenez d’elle. D’un simple geste du doigt, vous pouvez découvrir par exemple le nombre total de pas et de kilomètres franchis dans votre journée. 

Et cela peut être source d’étonnement, surtout en cette période de confinement. En effet, même quasi cloîtré chez moi, je parcours en moyenne sept à huit kilomètres de marche par jour. Cela rassure, car l’immobilité peut mener ou aggraver certaines maladies comme l’ostéoporose, dont les fractures tuent chaque année davantage que la route. Et c’est également la marche qui est le meilleur remède contre la perte osseuse ainsi que quantité d’autres maladies.

ECG et fréquence cardiaque

Si toutes les Apple Watch depuis la série 3 peuvent mesurer votre fréquence cardiaque et vous avertir en cas d’anomalie, depuis la série 4, la montre est capable de vous faire un ECG grâce à son cardiofréquencemètre intégré (dixit Apple) et de détecter certaines fibrillations auriculaires.

L'Apple Watch

L’Apple Watch effectue un Electrocardiogramme (ECG)

C’est-à-dire que l’app ECG peut déterminer si les cavités inférieures et supérieures de votre cœur se contractent de manière synchronisée. Si tel n’est pas le cas, elle vous envoie un avertissement. Mais attention, même si la FDA reconnaît l’Apple Watch comme un véritable dispositif médical (de classe 2 certes), il n’est pas question qu’elle puisse détecter une crise cardiaque. Et il est également peu probable, pour des raisons légales, qu’une compagnie prenne le risque de vous vendre un appareil qui détecterait toutes les crises cardiaques.

Concernant la prise de fréquence cardiaque, pouvoir la connaître en continu peut vous permettre de voir plus confortablement installé sur votre iPhone la santé de votre cœur. Et la fiabilité de la montre, qualifiée de dispositif médical par la FDA, est excellente. Chaque point représente votre activité à tel ou tel moment de la journée , ou bien pendant une longue séance de sport.

On peut voir ici l’évolution du rythme cardiaque chez un cycliste pendant une durée de presque 20 minutes

Flexibilité

C’est en bidouillant dans les réglages de l’application Exercice que j’ai réussi à créer mon programme d’entraînement sur mesure : la corde à sauter. L’Apple Watch m’a permis de trouver la motivation de faire pendant le confinement entre cinq et sept minutes par jour de corde à sauter et de perdre (sur la balance) trois kilos au bout de cinq semaines.  Grâce à son accéléromètre et d’un gyroscope nouvelle génération, l’Apple Watch est calibrée pour reconnaître beaucoup d’autres activités par défaut. Il vous suffit de décrire l’activité que vous pratiquez pour que ses algorithmes s’adaptent en conséquence.

Perte de poids et anxiété

Nous sommes envahis aujourd’hui par un véritable raz-de-marée de programmes minceur qui promettent tous monts et merveilles. La plupart, voire la totalité ne reposent sur aucune étude scientifique sérieuse.

En revanche, l’Apple Watch adopte une autre approche. En s’adaptant à votre rythme de vie, elle peut vous donner des conseils pour augmenter vos dépenses caloriques au cours de la journée. De même, puisque ses détecteurs peuvent voir quand vous êtes assis, debout, ou bien que vous bougez, la montre d’Apple peut vous demander de vous lever pendant une minute quand elle le juge bon pour votre santé. De même, l’application Respirer vous alerte quelques fois par jours pour vous suggérer de prendre une minute pour respirer au rythme de l’Apple Watch. En ce qui me concerne, cela m’aide véritablement à gérer mon anxiété. Cela dit, il vous faudra montrer de la rigueur, de la patience et être assidu pour voir de vrais résultats. Le système de trophées saura vous encourager.

Gagnez des trophées pour rester motivé

L'Apple Watch peut aussi et grâce à tout ses capteurs vous enseigner la cohérence cardiaque.

Grâce à tous ses capteur, l’Apple Watch peut aussi vous enseigner la cohérence cardiaque

Téléphone

L’Apple Watch peut aussi servir de téléphone. Une fois jumelée avec votre iPhone, il suffit de garder ce dernier à proximité pour demander à Siri d’appeler un contact par FaceTime audio ou par téléphone. Ou encore de composer un numéro que vous lui dictez. La version munie d’une eSim permet même de vous affranchir totalement de votre téléphone. Et c’est là que l’Apple Watch pourrait devenir vraiment intéressante pour les frontaliers. Frontalier moi- même, depuis l’iPhone, je devais toujours avoir sur moi deux téléphones portables. Un français et l’autre suisse. Aujourd’hui, je pourrais me servir de mon Apple Watch comme téléphone français et l’iPhone prendrait les appels suisses. Cela dit, il me faudrait toujours un second iPhone suisse pour me jumeler à la Watch Suisse. Mais peut-être qu’un jour Apple permettra à une montre de se jumeler à un téléphone qui ne contient pas la même carte sim.  En attendant, il est très agréable de passer ses appels avec d’une Apple Watch. Cela devient presque plus naturel que de le faire depuis son iPhone en fonction de l’endroit où vous êtes. Le son et le micro sont véritablement excellents.

Conclusion

La montre d’Apple est donc bien plus qu’une montre. C’est un ange gardien qui n’a de cesse de s’améliorer et de vous encourager à prendre votre santé en main. Elle peut vous servir de téléphone, de centre de notifications, de partenaire d’exercice et, pourquoi pas, vous éviter de laisser votre santé décliner. Si vous avez une série 2 ou antérieure, je vous recommanderai de passer à la série 5. Par contre, si vous possédez une série 3 ou 4, gardez-la encore un peu. La prochaine génération sera probablement encore meilleure.

 

À propos de l'auteur

David Neyroud

David Neyroud

Recevez quotidiennement les dernières nouvelles de l’univers Apple

Inscrivez-vous dès maintenant pour avoir accès aux dernières nouvelles et à des promotions exclusives!

Commentaires