MacQuébec

Cinq trucs pour prendre de bonnes photos avec l’iPhone ou l’iPad

Francis Vachon est un photographe de Québec que j’apprécie beaucoup et qui se spécialise dans la photographie d’actualité depuis plusieurs années. Il compte parmi ses clients La Presse, The Globe and Mail, National Post, The Gazette, The Toronto Star, L’Actualité, Macleans et La Presse Canadienne.

Vendu au PC jusqu’en 2005, Francis a jeté son dévolu sur le Mac lorsque son portable a rendu l’âme alors qu’il étudiait en photojournalisme au collège. Depuis, il n’a plus touché à un PC. Ce qu’il aime d’Apple, c’est la capacité des appareils de se parler, d’échanger entre eux : « par exemple, si un client me contacte par courriel, je peux l’ajouter à mes contacts en sachant qu’il sera automatiquement ajouté sur mon iPhone » souligne-t-il.

Francis anime des ateliers de formation, donne des conférences et prodigue sur son blogue des conseils sur la photographie. J’ai jugé intéressant de partager avec vous certains de ces conseils, ceux qui pourront vous aider à prendre de meilleures photos avec votre iPhone ou votre iPad.

Le seul appareil d’Apple que Francis utilise pour prendre des photos est l’iPhone. Cependant, toute la production est réalisée sur un Mac. Pour un usage plus immédiat, le portable sert, par exemple, à traiter et à envoyer les photos d’un événement. Pour un usage en profondeur, l’iMac 27 pouces est mis à contribution avec Photo Mecanic pour la sélection et l’envoi et Photoshop pour le post-traitement. « L’iPhone me sert d’outil principal pour la communication avec les clients (par téléphone, courriel ou message texte). Je l’utilise pour partager la connexion avec le portable par modem affilié lorsque je dois envoyer des photos directement d’un événement s’il n’y a pas de borne WiFi à proximité. »

« Un bon photographe peut prendre de bonnes photos avec n’importe quel appareil. Son travail sera de déterminer les forces ou les faiblesses de l’appareil et d’agir en conséquence. »

Évitez de prendre une photo à l’intérieur dans une pièce sombre

La plus grande faiblesse de l’iPhone, explique Francis, c’est la mauvaise qualité en basse lumière ainsi que la plage dynamique déficiente. « En français, cela veut dire qu’une photo prise à l’intérieur dans une pièce sombre ne sera jamais vraiment réussie. S’il y a de gros contrastes de lumière dans la photo, l’appareil privilégiera soit les hautes, soit les basses lumières. De plus, l’autofocus est très lent et le délai entre la pression sur le déclencheur et le moment où la photo est prise est un gros irritant pour un photographe professionnel. »

Tenez fermement votre iPhone ou votre iPad

La façon de tenir votre appareil rend souvent la prise instable. Francis conseille de tenir votre iPhone comme un vrai appareil photo. En le tenant de cette façon, vous aurez accès aux boutons de volumes et vous pourrez les utiliser comme boutons déclencheurs. « Il faut le ternir fermement sinon on risque d’avoir un flou de mouvement ».

Ajoutez plus de lumière

Le flash est de mauvaise qualité et le résultat est médiocre en basse lumière. « Vous devez absolument ajouter le plus de lumière (artificielle) possible lorsque vous prenez une photo à l’intérieur. Demandez à un ami, par exemple, d’approcher son iPhone ou son iPad de votre sujet afin de lui apporter cette lumière manquante.

Évitez de prendre une photo de trop près… mais pas de trop loin, non plus

Plusieurs personnes ont tendance à cadrer beaucoup trop large. « La photo d’une personne ressemble souvent à 75 % de ciel et de gazon alors que celle-ci n’occupe que 25 % de la photo. C’est d’autant plus vrai avec l’iPhone que la limite du capteur et la “qualité” des pixels ne permettent pas une grande marge de manœuvre pour recadrer après-coup. Zoomez avec vos pieds! La lentille est grand-angle et a tendance à déformer ce qui est proche. D’ailleurs, en cadrant seulement la figure d’une personne, la forme de son visage semblera très différente et le résultat sera rarement flatteur. »

Cadrez votre sujet à l’avance

Si votre sujet est en mouvement et que vous désirez compenser les déficiences de l’autofocus et du délai de la prise de vue, vous devez anticiper l’action. Francis propose de cadrer d’avance un endroit précis. « À cet endroit, verrouillez l’autofocus (appuyez une seconde ou deux sur l’écran à la place d’une brève tape) et attendez que le sujet approche. Appuyez  ensuite sur le déclencheur juste avant que le sujet n’entre dans le cadre. Bingo ! En appliquant cette méthode, cela vous évite l’obligation de braquer votre appareil sur le sujet lorsqu’il se met en mouvement et de le suivre jusqu’à ce qu’il pénètre dans la zone choisie pour la photo.

Est-ce que ces conseils vous sont utiles ? Quels sont ceux que vous ajouteriez ?

A+

Kim

À propos de l'auteur

Kim Auclair

Kim Auclair

Entrepreneure passionnée, j'ai développé au fil des années une riche expérience dans le domaine du Web. J'ai créé entre autres, en 2005, MacQuébec, une communauté d'utilisateurs de produits Apple au Québec. Je suis actuellement présidente chez Niviti, une entreprise qui fait de la production et diffusion de contenu visant à développer les compétences entrepreneuriales des individus. Vous pouvez me lire, entre autres, ici, sur kimauclair.ca ainsi que sur entreprendre.niviti.com.

Recevez quotidiennement les dernières nouvelles de l’univers Apple

Inscrivez-vous dès maintenant pour avoir accès aux dernières nouvelles et à des promotions exclusives!

Commentaires